Les Fourmis

Le 25 mars 2020

Les fourmis constituent la famille des Formicidés. Ces insectes eu sociaux forment des colonies, appelées fourmilières contenant de quelques dizaines à plusieurs millions d’individus. Certaines espèces forment des super colonies à plusieurs centaines de millions d’individus. 

Les fourmis varient en taille de 0,75 à 52mm. 

Longévité

Les mâles ont une vie très brève et, ne sachant pas s’alimenter seuls, meurent dès qu’ils se sont reproduits. La fourmi ouvrière vit entre trois semaines et un an. La reine, elle, peut vivre beaucoup plus longtemps, plusieurs années.

 

La fourmilière

Les œufs sont pondus par une ou parfois plusieurs reines (tout dépend de l’espèce). La plupart des individus grandissent pour devenir des femelles aptères et stériles appelées « ouvrières ». Périodiquement, des essaims de nouvelles princesses et de mâles, quittent la colonie pour se reproduire (c’est le vol nuptial) de façon synchrone avec l’envol des mâles, pour tous les nids d’une même espèce et d’une même région, durant quelques heures. Après l’accouplement, les mâles meurent ensuite rapidement (mais leur éjaculat survit plusieurs années dans la spermathèque des princesses), tandis que les reines survivantes, fécondées, perdent leurs ailes s’enfoncent généralement dans le sol et commencent à pondre, pour établir de nouvelles colonies.

La densité de nids varie fortement selon l’espèce et l’environnement, étant notamment lié à la disponibilité en nourriture.

Les fourmis se développent par métamorphose complète, en passant par 4  stades successifs : œuflarvenymphe puis adulte.

Une nouvelle ouvrière passe les premiers jours de sa vie adulte à s’occuper de la reine et des jeunes. Ensuite, elle participe à la construction et au maintien du nid, puis à son approvisionnement et à sa défense. 

Chez certaines fourmis, il existe également des castes physiques. Selon leur taille, les ouvrières sont dites mineures, moyennes ou majeures, ces dernières participant plutôt à l’approvisionnement. 

D’autres appelées parfois soldats, bien que leur rôle défensif ne soit pas nécessairement prépondérant possèdent une morphologie adaptée à leur fonction.

La communication

La communication entre les fourmis se fait surtout au moyen de produits chimiques volatils appelés phéromones. Comme d’autres insectes, les fourmis captent ces composés odorants avec leurs antennes leur permettant d’identifier aussi bien la direction que l’intensité des odeurs.

L’utilisation principale des phéromones réside dans la définition et le repérage de « pistes » olfactives destinées à guider les fourmis vers des sources de nourriture. De manière analogue, une fourmi écrasée ou attaquée produira une phéromone d’alerte dont la concentration élevée provoque une frénésie agressive chez les congénères à proximité ou dont une concentration plus faible suffit à les attirer

Certaines espèces utilisent aussi la communication visuelle. 

La trophallaxie

C’est un processus alimentaire au cours duquel une fourmi régurgite une partie de la nourriture qu’elle a ingérée dans son jabot social pour la restituer à une autre fourmi.

 

Orientation

Certaines fourmis peuvent parcourir des distances éloignées de jusqu’à 200 mètres de leur nid en laissant des pistes odorantes qui leur permettent de retrouver leur chemin même dans l’obscurité. 

Résistance

Les fourmis produisent naturellement, notamment pour protéger leurs œufs et leurs cultures des champignons, des insecticides, des fongicides, des bactéricides, des virucides et une batterie de molécules complexes. Elles font partie des espèces pionnières et montrent des capacités étonnantes de terrassement, de colonisation et de résilience écologique, et même de résistance à la radioactivité.

Un exemple de notre traitement pour ces insectes:

EN CAS DE DOUTES ET POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, N’HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER